Sélectionner une page

Un design réussi est un terme relatif. Ce qui est bon ou réussi pour moi peut ne pas l’être de votre point de vue.

Mais lorsqu’il s’agit de décoration intérieure, certains facteurs sont toujours présents, quelle que soit l’utilisation de l’espace. Examinons les facteurs d’aménagement minimaux qu’un espace doit posséder pour être qualifié de confortable et habitable.

1) Proportions de la pièce.

Le mot « proportions » est toujours utilisé dans le domaine du design. Tout espace intérieur utilisé par l’homme doit être proportionné. Les proportions sont extrêmement importantes dans toute conception.

Chaque objet tridimensionnel possède des propriétés telles que la longueur, la largeur et la hauteur. Lorsque ces trois caractéristiques correspondent aux proportions des différentes parties du corps humain, on parle de conception « proportionnée ».

Par exemple, la poignée d’une armoire doit avoir des dimensions telles que nos doigts puissent la tenir correctement pour une action fluide et sans effort. Encore une fois, le type de siège va modifier les dimensions de la chaise. Une chaise dans le hall d’attente d’une banque sera différente d’un canapé.

Les proportions jouent donc un rôle majeur dans la décoration intérieure et les meubles de votre chambre à coucher doivent également suivre ces règles. Les dimensions du lit double, sa hauteur par rapport au sol, la hauteur de l’armoire, les dimensions de la coiffeuse, etc… tout cela est important du point de vue fonctionnel.

2) La lumière naturelle qui pénètre dans la pièce.

Il n’y a pas d’alternative aux espaces éclairés naturellement. Le soleil étant la source de lumière la plus puissante et contribuant également à maintenir l’équilibre biologique de la planète Terre, il est tout à fait nécessaire dans les espaces intérieurs.

Une étude montre que la lumière naturelle peut pénétrer dans un espace intérieur jusqu’à 7 mètres (20 pieds). L’utilisation d’une position appropriée pour l’ouverture des fenêtres permet d’atteindre facilement cet objectif.

3) Ventilation naturelle

Un flux d’air libre et non obstrué peut être un excellent moyen de maintenir l’atmosphère fraîche et propre dans un espace intérieur. Cela est possible lorsque les chambres sont situées à l’angle du bâtiment, où deux côtés des chambres ont des faces extérieures.

Lorsqu’il n’est pas possible de prévoir des fenêtres sur les faces adjacentes ou opposées, on utilise un ventilateur au-dessus de la fenêtre. Le concept de ce ventilateur est simple. La moitié inférieure de la hauteur de la chambre est toujours utilisée par les habitants. En raison de l’utilisation constante de cette zone, la température de l’air augmente et l’air devient plus léger.

Cet air chaud monte et doit avoir une échappatoire. Dans ces moments-là, les ventilateurs situés au-dessus des ouvertures des fenêtres jouent un rôle important en faisant circuler le flux dans la pièce vers le haut. Lorsque la partie inférieure de la pièce se vide, l’air frais provenant de la fenêtre prend sa place, maintenant ainsi un équilibre.

4) Des voies de circulation claires.

Chaque chambre à coucher a certains points de sortie qui lui sont rattachés. Par exemple : a) Sortie vers le balcon/la terrasse. b) Sortie vers les toilettes/le dressing. c) Sortie vers la cour (si elle est au rez-de-chaussée).

Si nous traçons une ligne imaginaire entre le point d’entrée et tous ces points de sortie, idéalement, ils ne devraient pas se croiser. Puisque toutes les autres zones sont déjà occupées par des meubles, le fait de garder l’espace de circulation intérieur dégagé permet d’obtenir un espace confortable.

5) Une bonne disposition pour l’inclusion d’accessoires.

Les accessoires dans une chambre à coucher ont une importance égale. Lorsque tous les autres facteurs mentionnés ci-dessus sont satisfaits, il ne reste plus qu’à utiliser des accessoires qui peuvent faire une grande différence dans le niveau de confort des habitants.

a) Le premier et le plus important est un bon éclairage artificiel. Cela comprend l’éclairage de base ainsi que l’éclairage spécial à des fins décoratives.

b) Une disposition spéciale pour la tapisserie et le linge. De petits détails tels que des tringles à rideaux, des dispositions pour les couvertures de lit peuvent rendre la pièce encore plus décorative.

c) Utilisez des matériaux faciles à nettoyer et à entretenir. Par exemple, si vous utilisez un revêtement de sol en PVC sur un sol carrelé standard, est-il lavable ? Pensez à ce qui se passera si votre enfant s’en sert comme toile de peinture.

La discussion ci-dessus était une tentative de recherche d’un facteur universel qui peut affecter le niveau de confort des utilisateurs dans une chambre. Finalement, le sentiment que vous ressentez lorsque vous utilisez votre chambre est le plus important et constitue une bonne mesure pour décider du facteur de réussite du projet de conception.

Cependant, il est important de noter que ce ne sont pas les seuls facteurs à prendre en compte, mais je suis sûr qu’ils peuvent servir de point de départ à une réflexion plus créative.